Francis Lafrenière

Fiche : 16(9KO)-5-2
Âge : 29
Division : Middleweight
Positions : Orthodox
Lieu de résidence : Coteau-du-Lac, QC
Nationalité : Canadian
Surnom : The People’s Champ

BoxRec Stats

 

Armé d’une éthique de travail irréprochable, d’une main droite dévastatrice, d’un charisme et d’une personnalité contagieuse, Francis Lafrenière a rapidement grimpé les échelons de la division Canadienne des poids-moyens. Lors de sa récente ascension, Francis a su captiver les amateurs de boxe de la province et la table est maintenant mise pour conquérir la scène internationale.

Présentement Champion NABO, IBF International et ancien Champion Canadien des poids-moyens, l’histoire de Francis en est une de courage, persévérance et détermination. Ces qualités sont la pierre angulaire de la personnalité du boxeur de Coteau-du-lac et sont les raisons pour lesquelles Francis Lafrenière carbure à l’adversité.

Après avoir obtenu une nulle contre l’expérimenté Patrick Tessier lors de ses débuts professionnels au Casino de Montréal, Lafrenière n’a certainement pas eu le début de carrière espéré, ce qui n’était pas sans lui rappeler sa carrière amateur en dents de scies. Avec sa fiche de (3-5-2), plusieurs boxeurs auraient déjà lancé la serviette.

Cependant, le mot abandonner ne semble pas faire partie du vocabulaire de Francis. Ce dernier, est conscient qu’il fut d’ailleurs régulièrement impliqué dans des décisions douteuses lors de combats tenus en terrain hostile. Déterminé et motivé à changer son sort, Francis continua son travail acharné sous la tutelle des frères Howard et Otis Grant et avec le support de son nouveau promoteur Eric Kerub (Rixa Promotions), Francis avait maintenant les outils pour réussir. Tranquillement, Lafrenière débutait sa domination sur la division des poids-moyens.

La page était finalement tournée et les défaites en début de carrière, choses du passé. Fort de deux victoires consécutives, le travail acharné de Francis porta enfin fruit lorsqu’il remporta une décision extrêmement convaincante face à Paul Bzdel avec le Championnat Canadien en jeux lors d’un gala organisé au Soccer-Plex de Lachine. Il s’agissait d’un premier titre pour le pugiliste québécois.

Pour le natif de Coteau-du-Lac, le fait d’avoir surmonté l’adversité connue en début de carrière n’était pas un sentiment étranger. Les parents de Francis, Diane et Jean-Pierre sont atteints de surdité et lui avaient déjà inculqué les valeurs lui permettant de surmonter les épreuves de la vie de tous les jours et de vivre les succès humblement.

Un athlète maintenant beaucoup plus confiant, Francis posait maintenant son regard vers l’avenir. En conséquence, la qualité des adversaires augmenterait considérablement et le puissant cogneur de la Colombie Britannique Aubrey Morrow était attendu au Québec de pied ferme. En route vers sa première défense de titre, Lafrenière lançait un message à la division en remportant 3 victoires consécutives contre d’excellents boxeurs avec des fiches gagnantes. Pendant ce temps, Morrow stoppait ses adversaires un après l’autre avec une puissance redoutable. 7 des 8 victoires de Morrow sont d’ailleurs survenues avant la limite. Il s’agissait sans aucun doute du plus grand défi de la carrière de Lafrenière jusqu’à maintenant. Le 24 Octobre 2015 à Repentigny, c’est pourtant de façon explosive et spectaculaire que Francis stoppa le dur à cuire Morrow forçant l’arbitre à mettre fin aux hostilités au 8e round.

Cette victoire marquait un point tournant dans la carrière de Lafrenière et ouvrait la porte à un combat local avec le vétéran Renan St-Juste. De plus, le titre vacant IBF International serait à l’enjeu au Centre-Bell. Pour Lafrenière, le fait de faire partie de la sous-carte de l’événement Sergey Kovalev vs. Jean Pascal II était l’opportunité rêvée de mettre la main sur un premier titre International et une chance inédite de voler le spectacle aux pugilistes de l’évènement principal. Lafrenière et St-Juste n’en demandaient pas autant. Le combat débuta sous un rythme infernal et les premiers rounds étaient chaudement disputés. Au bout du compte, la fougue et le style bagarreur de Lafrenière viendraient à bout de l’expérience et la force de frappe de St-Juste. Contre toute attente, le duel atteignit la limite de 10 rounds et Lafrenière termina le poing en l’air, le visage tuméfié tandis que St-Juste peinait à rester sur ses pieds. Francis venait de montrer au monde de la boxe que, non seulement il était prêt pour le prochain niveau, mais qu’il pouvait aussi captiver les foules et les réseaux de télévision. Avec cette victoire, Francis était maintenant officiellement Champion IBF International.

Cette victoire, d’ailleurs nommée 6e meilleur combat de l’année par ESPN venait fortifier le surnom de Francis le «Champion du peuple!» aux yeux de toute la province. Lafrenière venait finalement de se positionner parmi les meilleurs espoirs de la catégorie et pouvait maintenant aspirer à percer le top 15 mondial. Plus important encore, le rêve d’obtenir un combat de championnat du monde ne paraissait maintenant plus si lointain.

C’est alors qu’une opportunité en or se présenta pour Francis. David Lemieux ancien détenteur du titre NABO des poids-moyen dut abandonner sa ceinture puisqu’il n’a pas défendu son titre dans les délais permis par la WBO-NABO. La ceinture maintenant vacante, Rixa Promotions saisit immédiatement l’opportunité d’organiser un combat pour le titre vacant NABO en sous-carte du combat Lucian Bute vs Eleider Alvarez au Centre-Vidéotron de Québec. Lafrenière ferait bientôt face au plus grand défi de sa carrière en affrontant le Mexicain Uriel Gonzalez 15(11KO)-1-1. Gonzalez fait d’ailleurs partie des 10 meilleurs poids-moyens de tout le Mexique! Bien que Francis dominait une bonne partie des rounds, le cogneur mexicain tentait de voler chaque round avec des combinaisons qui auraient fait reculer la plupart des boxeurs et même mis fin au combat pour certains. Cependant, Francis appliqua une pression constante sur Gonzalez qui eut recours à certaines tactiques douteuses pour rester dans le combat. Après 10 rounds brutaux, la tension était palpable lorsque l’annonceur fit part de la décision des juges. Finalement, Lafrenière est nommé vainqueur sous un tonnerre d’applaudissements au Centre-Vidéotron. Un nouveau champion NABO est alors couronné et un autre chapitre la carrière de Francis est maintenant tourné. Contre toute attente, Lafrenière peut maintenant rêver d’obtenir une opportunité de combattre pour un titre de championnat mondial !